Qui dit permaculture dit respect de la nature et méthodes naturelles, alors, pour la pollinisation, que faut-il ? Des insectes bien sûr !

Il est donc tout à fait logique qu’au Brévedent, on chouchoute des abeilles. Ces petites ouvrières en costume rayé travaillent d’arrache- pied, butinant de fleur en fleur et produisant un délicieux miel doré.

Et ce matin, l’apiculteur chargé de le récolter c’était Simon, 11 ans. Eh oui, même pas peur (du tout) des abeilles, Simon !

Calme et sérieux à la fois, je l’ai regardé (de loin) mettre sa combinaison d’apiculteur et préparer son matériel…

 

Téva